Éthique de la chasse: obéissez à la loi et à nos limites que nous nous imposons nous-mêmes

- Sep 25, 2019-

Éthique de la chasse: un ensemble de principes moraux. Les règles de conduite régissant les actions de ce groupe de personnes. La philosophie des valeurs se rapportant à la justesse et à l’injustice ou au bien et au mal de leurs actions et motivations.
Grâce aux efforts de Fish and Game et des responsables du Département de la faune sauvage de tous les États, régissant les règles de conduite relatives à la chasse; la majorité des personnes qui pratiquent le sport respectent les règles, allant souvent au-delà de l'appel du devoir en se proposant volontairement pour améliorer leur habitat (installation de brouteurs, alimentation hivernale, sauvetage des animaux en détresse (cornes verrouillées), etc. Nous payons également des milliards de dollars pour financer l'amélioration du gibier et des animaux autres que le gibier. Notre tradition d'éthique de la chasse est solide.
Mais il y a ceux qui voudraient nous dépouiller de nos droits et privilèges conférés à Dieu. Il est important de savoir que le public non chasseur REGARDE TOUJOURS notre éthique sur le terrain. Il est extrêmement important que nous formions un groupe solide, respectant les règles et les pratiques que nous avons établies. L'éthique de la chasse pour un groupe de chasseurs peut impliquer une limite auto-imposée de chasse au gibier à 200 verges ou moins.
Si l'animal est à 300 mètres, il se rapprochera ou passera sur le tir. Ces chasseurs peuvent avoir un fusil moderne, ou même une arme primitive (fusil à poudre noire ou tir à l'arc) pendant la saison du fusil s'ils le souhaitent, Seniors for Seniors . L'autre groupe de chasseurs peut avoir une éthique de la chasse qui implique des limites qui s'étendent plus loin que le groupe mentionné précédemment. Ces chasseurs peuvent être des chasseurs à longue distance qui tirent pleinement parti des capacités des fusils modernes à longue portée qu'ils possèdent. Leur distance effective peut aller de 300 verges à plus de 1 000 verges. En même temps, ces chasseurs ont la possibilité de PASSER sur le tir ou de se rapprocher, si les conditions ne sont pas bonnes.

Les deux groupes ont en commun de posséder une bonne éthique de la chasse, à savoir la quantité de pratiques et de préparations d’avant-saison, ainsi que les mesures de sécurité utilisées sur le terrain. Si le chasseur à courte distance tire une boîte de munitions à vue dans son fusil et ne s'entraîne pas depuis les positions du terrain, il ne sait même pas à quel point sa balle tire, à une centaine de mètres de sa limite de 200 mètres; Ce chasseur est-il bien préparé ou pratique-t-il une bonne éthique de la chasse?
Maintenant, ce même chasseur se rend au champ de tir, il ne faut pas oublier que Hunter Safety (comme toujours) tire à partir de positions sur le terrain, de 50, 100, 150 et 200 verges (sa limite qu’il s’impose de lui-même). Il tire également à 250 et 300 mètres pour savoir à quel point sa balle tombera à cette distance. Il découvre ensuite qu'il peut tenir sur le dos du cerf les réticules de son viseur et infliger une mise à mort à 300 verges car il sait que la balle ne chute que de 10 pouces à cette distance. Il peut écrire cette information sur une carte et la porter sur le terrain pour référence. Il décide également d'emmener un télémètre pour connaître la distance exacte par rapport à la cible ou au match. Ce chasseur est mieux préparé et peut toujours tirer à la limite de 200 verges qu'il s'est imposé.

Regardons le chasseur à longue portée. Il regarde dans son fusil, il garde en tête Hunter Safety (comme toujours) et tire à toutes les distances par tranches de 100 verges jusqu'à 700 verges. Il n'a tiré qu'une seule boîte de munitions. Ce chasseur à longue portée est-il prêt à se rendre sur le terrain? S'il n'a pas pratiqué le tir à partir de positions sur le terrain, par temps venteux, ou s'il utilise un télémètre, il n'est pas prêt. S'il sait qu'il peut tirer à 700 verges, mais qu'il sait que son fusil est capable de tirer à 1000 verges, mais n'a pas tiré à ces distances, serait-il une bonne éthique de chasser sur le terrain? Bien sûr que non!!
Le chasseur à longue portée se préparera comme le chasseur à courte portée. Il «tirera et confirmera» toutes les distances, des positions du terrain, identifiera sa cible avec des jumelles, verra l'animal dans le champ d'application, s'assurera que l'arrière-plan derrière l'animal est sûr, effectuera le tir et utilisera un cautionnement . Si la cible se trouve au-delà de sa distance effective CONNUE, il se rapproche ou RÉUSSIT sur le tir.